Msika : « Pearltrees est à la conservation ce que Twitter est à l’instantané »


Antoine Msika, Community manager du site Pearltrees, participe à la première table des 2èmes entretiens du Webjournalisme a Metz.

Antoine Msika, community manager Pearltrees

Antoine Msika en quelques mots : 

« J’ai vingt-cinq ans et suis le community manager du site Pearltrees.  Je suis sorti de l’EDHEC, une école de commerce lilloise, il y a un an et j’ai cherché à travailler dans une start-up. Pour moi, c’était inenvisageable de travailler dans un autre domaine que le web. Travailler dans une société aussi petite que Pearltrees c’est une expérience unique. L’émulation qui naît permet de traiter le support Internet de manière totalement originale. »

Pouvez-vous décrire Pearltrees en quelques mots?

Pearltrees est un site permettant à tout internaute de collecter, regrouper et organiser les pages qui lui plaisent ou dont les contenus sont pertinents.

Comment a été créé Pearltrees ?

La société a été co-fondée en 2008 par cinq personnes et répond au besoin d’organisation que peuvent ressentir les internautes. Le site est toujours en béta-test mais a été rendu public en 2009  et connaît depuis une croissance exponentielle. La société compte douze employés pour plus de 250 000 utilisateurs, ce qui est assez important quand on connaît la jeunesse du site.

Comment fonctionne-t-il ?

L’utilisateur peut marquer des sites de la même manière que pour des favoris dans un navigateur, on dit qu’il « perle » une page. Celle-ci est alors transférée dans son compte Pearltrees où il pourra l’implémenter dans un « tree » qui sont des sortes de dossiers. L’intérêt est que le site permet une représentation graphique de cette organisation. L’utilisateur peut s’y retrouver facilement.

Quelle utilité pour l’internaute ?

L’interface de Pearltree agit un peu comme un annuaire, mais elle s’en différencie grâce à son aspect communautaire. Les pearltrees ne sont pas coupés du reste du monde ou gérés par un bot, chaque page est choisie par un humain et est potentiellement partagée avec le monde entier. De plus, chaque utilisateur peut apporter sa contribution à Pearltree en y ajoutant du contenu ou en commentant ce qui a été fait. C’est donc une véritable dimension collaborative qui se met en place au service de l’internaute.

Qu’est-ce que la curation de données ?

La curation vient du terme anglais curator qui signifie « conservateur de musée ». Un curator choisit les œuvres qu’il conserve, il les organise d’une façon bien spécifique, les regroupant selon des thèmes choisis arbitrairement. Sur Internet on reprend cette idée. Chacun est libre de s’approprier le web à sa façon et de la faire partager au reste du monde. En somme, Pearltrees est à la conservation ce que Twitter est à l’instantané.


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.