Philippe Amez-Droz : Les adaptations rédactionnelles des principaux éditeurs suisses


Collaborateur à l’université de Genève, Philippe Amez-Droz est spécialisé dans les mutations économiques de la presse écrite, notamment en Suisse. Il a été journaliste radio (Canal3) et pour plusieurs quotidiens (Le Journal du Jura, Le Journal de Genève et La Suisse). Conseiller en relations publiques depuis 1990, il a notamment dirigé l’agence Grayling et a fondé sa propre société en 2000, Azconsulting.

Philippe Amez-Droz, Collaborateur à l’université de Genève

Lors des 2e Entretiens du webjournalisme, il participe la table ronde intitulée Nouveaux outils, nouvelles pratiques : moteurs et freins à l’innovation ? Voici quelques éléments de ce qu’il présentera à cette occasion.

Dans le cadre de ses recherches, Philipe Amez-Droz a constaté que la convergence numérique (texte, son et image) est devenue la règle du journalisme. Selon lui les différents paliers, au sein d’une même rédaction (écrit, web…), tendent à fusionner afin d’assimiler les flux continus. Les réseaux sociaux, dont l’un des meilleurs exemples est Twitter, s’inscrivent dans cette logique. De plus, ils permettent de créer un lien entre un média et son public.

Encadrés des réseaux sociaux et de l'application tablette de la Tribune de Genève sur le site du quotidien

Encadrés des réseaux sociaux et de l'application tablette de la Tribune de Genève sur le site du quotidien

Pour illustrer cela, il évoque la Tribune de Genève, l’un des principaux quotidiens romands. Un journaliste modérateur, Jean-François Mabut, est très impliqué sur la toile, notamment par le biais de son blog. Philippe Amez-Droz remarque également que l’une des caractéristiques des nouveaux outils numériques est la possibilité, pour les groupes de presse, de délocaliser la production journalistique. C’est le cas de Tamedia (deuxième éditeur suisse derrière Ringier en termes de chiffre d’affaires annuel) qui produit ses flux d’informations continu pour le site 20min.ch (20 Minutes / 20 Minuten) à Singapour. Selon lui, cette stratégie permet de réduire les coûts tout en gérant les flux tout au long de la journée.

Il relève également la forte implication des annonceurs dans le développement de logiciels permettant l’exploitation de la publicité en ligne (smartphones et tablettes), et le passage d’un format à un autre selon le support afin que l’utilisateur gagne en confort. Des outils sont donc développés dans le cadre des collaborations entre publicitaires et éditeurs, mais également avec les nouveaux fournisseurs de contenus informationnels comme les opérateurs téléphoniques, tel Swisscom.


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.