Maggi une de nos collaboratrices de recherche a décidé de s’en aller


O non pas toi ! Pas comme ça !  Qu’as-tu fait ? (pour la première fois je m’autorise le tutoiement, tu ne m’en voudras pas). Pourquoi as-tu décidé, Maggi, de mettre fin à tes jours si jeune et si pleine de vie ?

mpg

J’ai dirigé ton mémoire de Master sur les applis mobile d’information et je t’ai salariée pour la grande étude Obsweb sur l’usage des réseaux sociaux par les journalistes, dans la joie et bonne humeur et aussi… un peu de sueur.
Tu respirais la joie de vivre, l’avenir te tendait les bras,  tu avais tout pour toi : tu étais radieuse, vive éclair, jolie. Tu étais très rock’n roll,  dans ton blouson de cuir rouge et blanc et avec tes chaussures montantes improbables, tu étais pleine de vie, quoi. Alors pourquoi ?
Je ne connaissais pas grand chose de ton passé, de tes relations familiales et sentimentales, je n’étais pas un ami mais déjà un peu plus qu’un prof, et j’avais une profonde estime pour ton travail, un attachement pour ta personnalité atypique.  Tu faisais du théâtre une passion jusqu’à créer ta troupe et tes spectacles (le Magginet & Compagnie !), ta répartie faite de lucidité et d’ironie nous a souvent fait rire durant nos réunions de travail sous pression, tu savais faire le show.

mpg photo

Je suis obligé de constater hélas que tu savais donc bien jouer la comédie car rien ne laissait percevoir tes failles, tes noirs territoires, tes fragilités. Une fois encore, comme un Coluche ou d’autres, derrière le clown de façade se masquait une désespérée, une écorchée.

Tu n’as pas tenu les promesses de ton alias Twitter @memepasgrave. Ben si, c’est grave ce que tu as fait Maggie et même pas rattrapable.

Toi qui savais repérer à 100 lieues les cons, tu aurais dû songer à tous ces bienheureux autosatisfaits que tu laisses ici pendant que les meilleurs dont tu étais, se posent trop de questions et partent trop tôt.

Tu venais de me demander le 4 mai, une recommandation sur ton réseau social professionnel, je ne l’avais pas encore fait, je m’y emploie maintenant :

Maggi est une fille formidable qui gagne à être connue, efficace dans l’effort, talentueuse dans l’analyse, communicative dans la bonne humeur. Dieu, embauche la, tu n’auras qu’a t’en louer,  comme nous tous ici-bas à Obsweb.

Toute l’équipe Obsweb présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.
Un dernier hommage lui sera rendu mercredi 15 mai via une cérémonie civile au crématorium,  vers 11h15, 12 avenue Paul Doumer à Vandoeuvre.


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.