Les médias francophones face à la révolution numérique


Le  6 novembre se tient un atelier sur le thème « Les médias francophones face à la révolution numérique ». Une rencontre au cours de laquelle les intervenants issus d’horizons divers vont partager leurs expériences et apporter leurs contributions.

France, Algérie, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire et Québec, des horizons divers mais un lien commun : le français. Le français est aujourd’hui lu, écrit et parlé sur les cinq continents. On estime la population l’utilisant comme langue maternelle, langue d’usage, langue administrative, langue d’enseignement ou langue choisie à 220 millions d’individus. 220 millions de personnes qui consomment l’information sous toutes ses formes, donc 220 millions de personnes qui assistent à l’incursion de la révolution numérique dans le journalisme.

Quel journaliste pour ce contexte nouveau ?

Quelle formation pour allier information et technologie ? Des journalistes francophones se prononcent sur ces questions. Laurence Benhamou, journaliste économique à l’AFP et fondatrice de GreenUnivers, média d’information économique et financière sur les marchés de l’environnement. Avec elle Abderrahmane Semmar journaliste et écrivain algérien, Iterre Some journaliste burkinabé et directeur de publication de Médias Mag,  Karim Wally, ancien correspondant en France et actuel directeur de la rédaction du quotidien ivoirien Nord-Sud QuotidienThierry Watine, professeur de journalisme et rédacteur en chef des Cahiers du journalisme au Québec et enfin Olivier Zegna-Rata, co-fondateur d’Afrik.com portail de l’actualité africaine. Tous partagent leurs expériences et l’avènement du web-journalisme dans leurs pays respectifs.

En marge de la rencontre, Ziad Maalouf, journaliste à radio RFI et animateur de la web-émission Atelier des médias. Pour lui le journaliste doit avoir les mêmes valeurs d’impartialité, d’honnêteté et d’objectivité. Une formation particulière n’est pas nécessaire mais il faut tout de même avoir une aptitude à pouvoir utiliser les outils technologiques.

L’atelier est introduit par Jean Guion, président de l’Alliance Francophone Internationale et animé par Jean Kouchner, secrétaire général international de l’UPF (Union de la presse francophone).


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.