A travers la voix de Mathieu Lehot


Mathieu Lehot, élève en master 2 à l’école de journalisme de Bordeaux-Aquitaine (IJBA), a participé mardi matin à la table ronde intitulée « Quand les étudiants en journalisme innovent ». Venu pour présenter un data-projet (utilisation et illustration de données pour informer sur un sujet), il s’est alors retrouvé au centre de l’attention. Comment cet amateur de data-journalisme a-t-il appréhendé et vécu cet événement ?

La foule n’est pas encore arrivée mais les intervenants sont déjà là. Certains s’accordent même une petite pause cigarette avant le début du débat. Parmi eux, Mathieu Lehot. Cet étudiant-journaliste pour Ouest-France n’est pas stressé alors qu’il avoue de ne pas s’être particulièrement informé sur les projets des autres intervenants.

Devant la salle Saint-Pierre-aux-Nonnains de l’Arsenal où aura lieu la table ronde, le jeune étudiant a l’air tout à fait décontracté. Il compte beaucoup sur sa capacité d’improvisation pour s’en sortir pendant sa présentation.

Dans l’action

Le micro à la main, Mathieu connaît quelques difficultés. Il doit parler plus fort. Mais il en faut beaucoup plus pour le déstabiliser. Très vite, il reprend de la voix et remet la machine en route.

Le jeune étudiant se met à décrire le travail fourni pour réaliser le data-projet. Nommé « Saisonniers : les précaires de la vigne », cette production a pu se concrétiser grâce à une démarche hiérarchisée. Partis d’un document récupéré officieusement, parlant de la répartition des demandeurs de RSA (revenu de solidarité active) en Gironde, Mathieu  et ses deux collègues ont replacé les données sur une carte. L’image révèle alors une forte concentration de personnes en situation précaire dans les zones rurales et surtout viticoles. Pour vérifier le lien entre viticulteurs et demandes de RSA, le trio se rend sur le terrain.

L’épreuve une fois terminée, Edith Remond, directrice du master de l’IJBA, déclare qu’il s’est très bien débrouillé. Pourtant, le jeune Bordelais n’est pas du même avis.

S’il y a une chose que les Assises Internationales du Journalisme 2013 ont apportée à Mathieu Lehot, c’est bien la possibilité de bousculer ses habitudes.

Emeline Piucco


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.