Serious game : apprendre en s’amusant


L’utilisation des serious game est de plus en plus courante que ce soit pour apprendre aux enfants à compter ou pour expliquer aux adultes les conséquences d’un fast food sur l’environnement qui l’entoure. Aujourd’hui, ils font même partie du paysage journalistique : on parle alors de « news game ».

Video game

Mais qu’est-ce qu’un serious game ?

C’est un jeu vidéo qui se veut à la fois ludique et pédagogique. Il ne s’agit pas de remplacer les modes d’apprentissage classiques mais de les compléter grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. Le message, publicitaire ou informatif, profite des caractéristiques des jeux vidéos. L’interactivité, les interfaces graphiques, la mise en situation sont autant d’éléments qui permettent au joueur de mieux appréhender une situation complexe.
C’est aux Etats-Unis que ce type de jeu s’est principalement développé. L’armée a rapidement compris son intérêt, notamment pour préparer leurs recrues au terrain.

Trois exemples pour mieux comprendre l’intérêt des serious game

Il existe des serious game sur de nombreux sujets. Pour se préparer à la table ronde « Utiliser le serious game en journalisme, est-ce bien sérieux ? », voici quelques exemples pour mieux appréhender le sujet.

Who’s Hurt by the Fiscal Impasse? You Decide est un news game mis en place par le New York Times fin 2012. Il utilise un principe de jeu simplissime : il suffit de cocher des cases correspondant à des mesures politiques et d’observer les effets que celles-ci ont sur différents groupes sociaux, sur les partis politiques, sur le déficit, tous symbolisés par des smiley. A travers cette interface, c’est un phénomène complexe que l’on cherche à expliquer : la politique fiscale américaine.

Primaires à gauche est mis en place par Florent Maurin sur le site du Monde en juillet 2011. Le joueur incarne un membre du PS, candidat à la primaire. Il faut choisir une stratégie pour mettre toutes les chances de son côté, choisir les bons alliés et bien sûr s’imposer lors des débats. Une façon de découvrir le déroulement d’une primaire, ses rebondissements et ses acteurs. Primaires à gauche n’avait cependant pas pour mission de prévoir le résultat des primaires socialistes mais simplement de les rendre plus accessible au grand public.

On the ground reporter sorti fin 2009 est un jeu qui permet de découvrir le métier de journaliste et plus spécialement celui de grand reporter. La mission est simple : rédiger un article sur ce qui se déroule au Darfour. Il s’agit pour le joueur de mener une enquête pour découvrir les éléments qui lui seront utiles. En utilisant de véritables images du terrain, On the ground reporter le plonge entièrement dans la situation d’un journaliste qui serait sur place. Une façon pour les joueurs de découvrir l’univers des journalistes.

Les serious game proposent tout un éventail de possibilités. Cependant, leur utilisation dans un cadre journalistique pose plusieurs questions. La frontière entre information et divertissement n’est pas toujours bien claire, le rôle des journalistes eux-mêmes dans la conception de ce genre de jeu est à définir.  C’est ce dont discuteront, entre autres, Matthieu Beauval, Olivier Mauco, Florent MaurinXavier de la Vega et Nicolas Becquet lors d’une table ronde jeudi matin.

Pour découvrir un jeu dont Montebourg est le héros, l’article est ici.


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.