Meograph


Meograph est un outil qui utilise quatre dimensions pour raconter une histoire. Il permet de placer un événement dans un contexte en créant une frise chronologique. Plusieurs outils sont à la disposition de l’internaute : Youtube, Gooogle Maps, réseaux sociaux,…

Fiche d’identité :

  • Meograph est un outil gratuit. Pour l’essayer, l’inscription n’est pas obligatoire. Mais pour conserver ses « meograph », il faut s’inscrire, via Facebook, Google, Twitter ou par mail.
  • Meograph n’est pas collaboratif. Seule la personne qui a créé le meograph peut le modifier.
  • Pour partager son Meograph, rien de plus simple :


Le meograph peut être partagé sur plusieurs réseaux sociaux, par mail et il peut être intégré. Il suffit de prendre le code iframe et de le coller dans une page html.

  • Meograph n’a pas développé d’application pour smartphones ou tablette. Son site est accessible depuis un portable mais il n’existe pas de version mobile.
  • Le site est entièrement en anglais mais le vocabulaire est simple.
  • Corps principal

1. Usages possibles pour les journalistes

Meograph est intéressant pour les journalistes puisqu’il permet de retracer un événement chronologiquement et géographiquement. Son aspect multimédia rend plus lisible des sujets parfois complexes.

Exemples (en anglais) :

Faits divers : http://www.meograph.com/walesonline/4521/timeline-april-jones—missing-in-machynlleth

Retour sur des événements historiques : http://www.meograph.com/abc7news/12894/throwback-thursday—nov-29-2012

2. Comment ça fonctionne (global).

Une fois inscrit, il faut créer un meograph. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de cliquer sur « create a meograph ».

Il faut ensuite le renommer et choisir une couverture. Il s’agit de l’image qui s’affichera pour les internautes. Une fois cette étape faite, il faut « add a moment ». Il s’agit de la première date de sa frise chronologique.

Il faut ensuite décrire le moment en quelques mots dans la partie « text ». En ce qui concerne les médias, il est possible d’ajouter des images (d’un site internet, depuis Facebook, Google Drive, les fichiers de votre ordinateur ou même en prenant une photo avec votre webcam) ou une vidéo depuis Youtube. L’option d’ajout d’une vidéo est intéressante puisque l’on peut choisir quel moment de la vidéo utiliser. Un avantage non négligeable. On peut également ajouter de l’audio, en chargeant un son (upload) ou en enregistrant directement. Il est, évidemment, possible de faire plusieurs essais pour que la voix off soit parfaite.

Il faut définir la date dans « when ». Les différentes saisies s’afficheront ensuite en bas du meograph sur la frise.

Une des particularités de Meograph est la possibilité d’utiliser Google Maps. En choisissant un lieu dans « where », on peut placer un point sur une carte et choisir de zoomer comme on le désire.

Il est aussi possible d’ajouter un lien sur son Meograph pour renvoyer vers un autre site, vers un article plus approfondi sur le sujet,…

Il suffit ensuite d’ajouter autant de moments que nécessaire. Une fois fini, il suffit de rajouter une image pour la conclusion.

3. Trucs et astuces.

Pour apprendre à utiliser Meograph, un « how-to » est prévu, soit une image qui détaille chaque option ou une vidéo explicative qui n’a pas été mise à jour depuis un moment.

Si entre deux moments, vous changez de zone géographique, une ligne les relie. Il vaut donc mieux ne pas trop zoomer afin de se rendre compte du déplacement effectué.

Pour incruster un tweet, il faut l’enregistrer comme image et l’ajouter à partir de son ordinateur.

Pour avancer d’un moment à l’autre, il faut cliquer sur les flèches qui entourent le bouton « play », et cela même si les flèches sont transparentes.

Par défaut, le Meograph est publié dès que vous l’avez fini. Si vous souhaitez le laisser dans votre chaîne avant qu’il soit visible par tous, n’oubliez pas de regarder en bas de page et de mettre l’option « publish » en off.

Pour supprimer un moment, il suffit de cliquer sur la croix dans le coin de ce moment.

4. Bilan. Avantages / Inconvénients

        Dans la perspective d’utilisation journalistique

Inconvénients :

On ne peut avancer que de moments en moments. Il est impossible d’avancer dans un moment or certaines vidéos sont parfois très longues.

La taille des vidéos n’est pas réglable.

Si on a ajouté une vidéo youtube à un moment, il est impossible de la contrôler en tant que spectateur : pas de possibilité de mettre pause, de revoir la vidéo,…

Il est possible d’insérer du texte mais on ne peut pas le modifier : taille, police, couleur,… On ne peut rien changer. C’est un détail car le point fort de Meograph ne réside pas dans le texte mais c’est tout de même décevant de ne pas disposer d’options à ce niveau.

Une application ou une version mobile du site serait intéressante car cela rendrait la navigation et l’utilisation plus simples.

Il y a possibilité de laisser des commentaires mais le créateur du Meograph ne peut pas les bloquer.

Le site n’existe qu’en anglais.

Avantages :

Meograph utilise de nombreux outils multimédias : vidéos, photos, son,… Cela permet d’illustrer un sujet de façon originale.

Il permet de placer une histoire dans son contexte, historique et géographique. Un événement est plus facilement compréhensible.

C’est simple d’utilisation et assez intuitif.


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.