Infogr.am


L’outil Infogr.am, un outil pour fabriquer des infographies. 

 Usage possible pour le journalisme :

Publier simplement et gratuitement des infographies design en ligne. Condenser de nombreuses informations (data journalisme) en une seule image.

Points forts :

-Inscription gratuite

-Aucune connaissance technique requise

-Tout se fait en ligne (pas besoin de faire les tableaux sur ordi avant par expl)

-Interface intuitive et facile à prendre en main

-Infographies de toutes formes (14 formes différentes : courbes, camembert, cloud, picto “personnages” etc.) et personnalisables

-Templates design

-Possibilité de publier un document complet de plusieurs infographies

 

Points faibles :

-Sans la version Pro (payante), impossible de télécharger les infographies comme des PDF ou des PNG, ni de les publier dans une URL privée.

-Sans un grand écran, parfois difficile de prévisualiser les modifications sur la carte avant de la valider

-Le logo de “Infogram” s’affiche en bas de la publication

 

1ère étape

Se créer un compte gratuitement sur le site http://www.infogr.am/. Entrer un pseudo, une adresse mail et un mot de passe.

Possibilité de s’inscrire via son compte Facebook ou Twitter.

 

2e étape

Cliquer sur l’onglet “Create” pour commencer à fabriquer des infographies.

Les deux autres onglets :

-Library : les infographies précédemment créées sont stockées ici.

-Upgrade To Pro : passer à la version payante (12 dollars US par mois ou 120 dollars US par an). Dans la version payante, les infographies peuvent être exportées en tant que PDF ou PNG, et être partagées via une URL privée, non visible. Quatre nouveaux thèmes “design” pour les infographies sont également disponibles, et les productions peuvent être protégées par un mot de passe.

Infographics

Dans l’onglet “Infographics”, six templates différents sont disponibles. Les polices, les coloris, les formes changent chaque fois mais pas de différence majeure.

Une fois la page ouverte, un modèle de base est proposé. Mais tous les éléments peuvent y être supprimés, modifiés, changés de place.

Le premier élément : les “charts”, les infographies en courbes/camembert/pictos…

 

Douze modèles différents sont disponibles, en fonction de l’information que l’on veut donner.

Les lignes pour montrer une évolution (expl : courbes du chômage), les colonnes pour faire une comparaison b(expl : la population par département), les pyramides pour une hiérarchie, les pictos “bonhommes” pour représenter un pourcentage de personnes…

Chaque infographie est parfois personnalisable, possible en plusieurs formes (voir le chiffre entre parenthèse).

Une fois ajoutée, il suffit de double-cliquer sur la graphique pour le modifier, ajouter des données dans le tableau qui s’affiche.

On peut insérer directement des tableaux depuis un site ou un tableur Excel (Fichiers acceptés : xls, xlsx, txt, csv).

Astuce : on peut créer une infographie à plusieurs onglets en ajoutant un tableau supplémentaire sous le premier (Bouton “Sheet +” sous le tableau)

Pour chaque infographie, il est également possible de modifier certains paramètres. Par exemple :

-Montrer ou ne pas montrer les valeurs chiffrées de chaque infographie (bouton ‘show values’)

-Montrer ou ne pas montrer la grille de valeur (bouton ‘grid’ dans l’infographie “colonnes”)

-Faire des lignes courbes ou droites (bouton ‘curve’ dans l’infographie ‘line’…)

 

En cliquant sur “Colors and settings”, en haut à droite du tableau, d’autres paramètres sont encore ajustables :

-La largeur de l’infographie

-La forme de l’infographie

-Le chiffre de départ pour les différents axes de l’infographie

-Les couleurs des points/courbes/…

Point faible : on ne peut pas attribuer facilement les couleurs que l’on souhaite à une donnée. Ce sont les premières couleurs sélectionnées dans les options qui sont utilisées pour le graphique.

Le deuxième élément : les cartes.

Outil pratique pour illustrer un état des lieux mondial. Une carte toute faite est proposée, il suffit de rajouter le nom des pays concernés dans le tableau et d’y accoler les valeurs que l’on souhaite voir lier.

Point faible : seule la carte du monde est disponible. Pas de carte d’Europe, de France…

 

Le troisième élément : le texte

Du texte peut aussi être ajouté. En format “titre”, chapô, corps de texte. On peut aussi mettre une info en exergue avec une citation ou un chiffre. Option supplémentaire : avant un événement, on peut mettre un compte à rebours.

Le quatrième élément : les images

Des images peuvent être ajoutées à l’infographie. Formats acceptés : jpeg, gif, ou png. On peut modifier leur taille en les éditant.

Le cinquième élément : les vidéos

Des vidéos peuvent être ajoutées à l’infographie depuis Youtube ou Vimeo.

3e étape

 

Pour publier l’infographie, il suffit de cliquer sur “share” en haut. On peut aussi prévisualiser au préalable le résultat (bouton en forme d’oeil en haut aussi).

Les infographies peuvent être publiées sur Twitter, Facebook ou Pinterest. On peut aussi embedded l’infographie avec le code iframe (Donc on peut mettre le code dans le “html” d’un papier Webullition)


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.