Broken Hopes, 20 ans après les accords d’Oslo


Webdoc : Broken Hopes, 20 ans après les accords d’Oslo

Auteurs : Cédric Gerbehaye (photographe) et Eve Sabbag (journaliste)

Date de mise en ligne : septembre 2013

 

Illus 2Le webdoc revient sur ce qu’il reste des espoirs de résolution du conflit Israelo-Palestinien nés de l’accord entre le premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le chef de l’Organisation de libération de la Palestine Yasser Arafatsur, en 1993, au sein de la Maison Blanche. 20 ans plus tard, le webdoc revient sur les sentiments des Israeliens et des Palestiniens en suivant la route de Masafer Yatta jusqu’à Mehola.

Un itinéraire décomposé en cinq points clefs qui confrontera l’utilisateur à différentes photographies, différents sons, pour éclairer ce qu’il reste de cet accord bien lointain aujourd’hui.Refus de l’accès à l’eau, checkpoints, contrôles incessants et arbitraires, destructions de maisons, le webdocumentaire établit un constat sans appel.

Navigation

Illus 3

Le coeur du webdoc est une carte dynamique, relativement interactive, servant à la fois de navigation et présentant des données d’éclairage ( présence de checkpoint, villes…) afin de mieux appréhender les images présentées à l’utilisateur.

En tout, cinq villes sont traversées au travers desquelles plusieurs interlocuteurs racontent leur quotidien pour découvrir, en filigrane, ce qu’il reste de ces fameux accords d’Oslo.

 

LES PLUS

L’un des premiers points forts du webdocumentaire est sa durée globale. S’élevant à une vingtaine de minutes, l’expérience est accessible à tous. De nombreux éléments de contextualisation permettent de ne pas se perdre pour appréhender un sujet aussi complexe. La légende de la carte, accessible à tout moment, est aussi un point fort car elle permet une immersion totale sur la zone du conflit, en poussant le détail jusqu’à signifier la présence des monticules de terre.

L’utilisation de la GoPro permet d’assurer des images renforçant toujours un peu plus l’immersion. De ce point de vue là, l’exercice est une totale réussite.

 

LES MOINS

L’écran principal, souvent scindé en deux, n’offre pas toujours une lecture très claire de ce qui se déroule sous nos yeux. Aussi, l’internaute n’est pas vraiment libre de naviguer comme bon lui semble. Certains bugs empêchent notamment de se rendre d’une ville à l’autre, obligeant l’utilisateur à regarder de nouveau les villes précédentes ( au nombre total de 5.)


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.