Simon Lambert, vainqueur du 1er prix du diaporama sonore


Le prix Diapéro, c’est trente-cinq participants, cinq nominés et un vainqueur : Simon Lambert. Ancien ingénieur du son, ce photo-reporter parisien a été récompensé lors des Assises internationales du Journalisme pour son reportage « Au jour le jour ». Portrait.

Simon Lambert , 1er vainqueur du concours du diaporama sonore Diapéro/Obsweb lors des Assises internationales du journalisme. Crédit photo: Aurélie Bazzara pour Obsweb

Simon Lambert , 1er vainqueur du concours du diaporama sonore Diapéro/Obsweb lors des Assises internationales du journalisme.
Crédit photo: Aurélie Bazzara pour Obsweb

Simon a 31 ans. Il vient du sud, des Landes pour être précis, mais vit à Paris depuis cinq ans. Musicien, ingénieur du son depuis 2001 à Toulouse, il rejoint la capitale en 2009, et flashe pour une toute autre carrière en 2012: photo-reporter. « J’arrivais sur mes trente ans, si je ne me formais pas là, je ne l’aurais jamais fait. » Changement de carrière oui, mais Simon a toujours un pied dans la musique, grâce au diaporama sonore. « Ce n’est pas que je me suis lassé de mon travail, c’est surtout que la photographie m’a englobé. » Fini les tournées, les festivals, la sonorisation de pièces de théâtre. Le voilà photographe free-lance, oscillant entre les piges, et ses projets personnels. « Au jour le jour » fait partie de ces derniers.

« Le diapo sonore, ce n’est pas une journée de reportage et de montage. C’est un travail qui se compte en semaines. » Ça tombe bien, c’est le contact que Simon aime. L’immersion dans la vie des autres, pour mieux cerner les moments marquants, « et créer du lien avec eux ». Malheureusement, le diaporama sonore est un format encore peu répandu, et les rédactions n’en sont pas forcément friandes. Pour preuve, le travail de Simon n’a pas trouvé encore preneur. « Ce n’est pas grave, c’est un format passionnant, qui me permet de travailler à la fois le son et l’image. C’est excitant d’innover, d’évoluer, d’être au départ de ce format qui grandit. »

« Je compense en bouffant de la photo »

Si le temps ne lui manque pas encore, c’est que Simon est un peu nouveau comme photo-reporter. « Je n’ai pas encore de commandes chaque jour. Je savais dans quoi je me lançais, le climat économique du milieu… Comme ingé’ son aussi, je n’étais pas pris tous les jours. C’est un travail précaire, mais ça me plaît, alors je le fais ! »

Découvrir la photo sur le tard ? Ce n’est pas vraiment un problème pour Simon. « Je compense en « bouffant » de la photo. Je me rends à des expositions, je m’imprègne du travail des autres, même sur des thèmes que je n’apprécie pas. La meilleure façon de progresser, c’est se cultiver, et réaliser des sujets. » Pas besoin d’aller loin selon lui. « Il suffit de sortir de chez soi, il y a largement de quoi faire, sans devoir s’éloigner. »

Découvrez son travail

« Au jour le jour » retrace la rééducation de Vincent, un jeune homme victime d’un accident de la route. Initialement réalisé pour le concours Infracourt de France 2, ce diaporama sonore a finalement été diffusé par Diapéro, avant de remporter le 1er prix du concours Diapéro/Obsweb lors des Assises internationales du journalisme.

Retrouvez Simon sur son twitter.

Le diaporama sonore vous intéresse? Retrouvez l’interview interactive de Gilles Donada et tous les nominés de ce premier prix du diaporama sonore.


A propos Obsweb

Le programme de recherche OBSWEB - Observatoire du webjournalisme (CREM - Université de Metz) étudie les transformations en cours au sein de la presse d’information avec l’avènement d’Internet et de l'écriture multimédia.