Un road trip interactif en Allemagne


L’Allemagne sur le pouce, webdocumentaire réalisé à l’occasion des élections législatives allemandes a été mis en ligne le 14 octobre 2013. Tourné par un journaliste, un caméraman et un monteur, qui se qualifient eux-mêmes de « naufragés volontaires en Allemagne », il est construit comme un road trip interactif.

L'Allemagne sur le pouce

Ce sont pas moins de 1 300 kilomètres qui ont été parcourus en auto-stop par les trois réalisateurs. Leur webdocumentaire se forme autour d’une grande carte interactive, avec treize pastilles vidéos de leur rencontre avec des Allemands. Chaque vidéo a une durée d’environ 3 minutes. Elles peuvent être visionnées de manière linéaire (les vidéos sont numérotées de 1 à 13), ou de manière non linéaire, l’internaute peut choisir celle qu’il souhaite.

Lorsque l’on clique sur un lieu, cinq rubriques sont proposées : une phrase d’à propos, avec une courte explication, la vidéo, une galerie photo, les liens pour les réseaux sociaux, et la possibilités de laisser un commentaire.

Les vidéos retracent l’ensemble du parcours mené par les journalistes.

  • De Kehl à Baden Baden avec Andreas : Andreas donne son avis sur l’Allemagne, l’économie, « pays de tous les possibles », thèmes importants de l’élection.
  • A Baden-Baden avec Thomas : c’est un artiste glob-trotteur, passionné d’écologie.
  • De Baden-Baden à Heusenstamm avec Robert : Ce qui lui tient à coeur, ce sont les chiffres du chômage et des impôts
  • A Dietzenbach avec la communauté turque avec Haykan : Ingénieur,  il s’intéresse à l’évolution de la politique. Sujet de la proposition de loi pour la double nationalité.
  • De Heusenstamm à Heiligenhaus avec Kai : Ouvrier bientôt à la retraite qui rencontre des  problèmes avec son assurance retraite. Il aborde la réforme de la retraite en 2007, ainsi  que le sujet des salaires.
  • A Heiligenhaus avec Petra, Monique et Katharina :  On peut observer la vie de la rédaction du journal local, et surtout la manière dont ils traitent le sujet des élections législatives.
  • De Heiligenhaus à Greven avec Simone : Allemande qui vit en Haute-Savoie, elle établit une comparaison entre son pays d’origine et la France. Pose la question du nombre de femmes dans les postes à responsabilité en Allemagne. Elle trouve cela contradictoire avec le fait que ce soit une femme chancelière.
  • De Greven à Wehmingen en combi-volkswagen  avec Sandra et Detlef : Histoire du véhicule et de cette époque (années 60-70).
  • De Wehmingen à Hamburg avec Michael : Travaille pour la construction d’éoliennes. Il confie : « On est content car c’est un secteur qui fonctionne bien, mais on ne doit pas le dire. On a été élevé pour être insatisfait. »
  • A Hamburg avec Charly le tatoueur : Pour lui, le sujet primordial est le FC Sankt Pauli.
  • De Hamburg à Wittstock avec Jonas et Lisa : Consommateurs de produits bio, c’est une problématique qui les touche tout particulièrement.
  • A Zenpow avec Wilhelm : Après les deux consommateurs de produits bio, les journalistes rencontrent un agriculteur bio, qui expose ses conditions de travail.
  • De Zenpow à Berlin avec Anna et Alex : Ils sont russes-allemands, ils habitent au nord de l’Allemagne et travaillent au Danemark, car il y a « trop de chômage en Allemagne ».

En parallèle des confessions des Allemands, les journalistes expliquent la politique d’Angela Merkel à la fin des reportages vidéos, pour recontextualiser les propos.

L'Allemagne sur le pouce

Les + : Les vidéos sont courtes et rythmées grâce à des plans de coupes et des interviews. Les journalistes sont allés à la rencontre d’allemands « banals », qui sont touchés par la politique et les élections législatives. Ce webdocumentaire est un bon moyen d’aborder ce sujet et de le vulgariser.

Les –  : Un manque d’interactivité avec l’internaute. Excepté le choix des vidéos, il n’a pas de choix à faire. L’interface présente certains défauts, on ne peut pas accéder aux photos en même temps que la vidéo ou que l’explication.