Témoins du dedans


« Témoins du dedans » est un webdocumentaire réalisé en 2010 – en partenariat avec l’Unicef et produit par Ligne 4 – par cinq jeunes reporters amateurs congolais au sujet justement de la crise que connaît leur pays : la République Démocratique du Congo. Ce format permet d’intégrer des vidéos, mais aussi des sons et une carte interactive. « Témoins du dedans » propose donc aux internautes de voir la crise de l’intérieur.

Temoins_du_dedans1

Navigation

L’internaute n’est pas vraiment intégré au webdocumentaire. Il a le choix de cliquer sur ce qui l’intéresse, sans qu’un passage soit vraiment lié à un autre. Il peut passer d’un reportage à l’autre aisément même s’ils sont plutôt présentés pour être regardés en entier.

Contenu

En introduction, une vidéo présente les conditions de tournage, plante le décor en présentant où la scène se passe. Avant d’avoir le choix entre les cinq reporters : Jeannot, Junior, Gloria, Kelvin ou Felicia.

Quand l’internaute clique sur l’un d’entre eux, un son se lance donnant le ressentit du reporter face à son travail. Une fois le son fini, un ensemble de mots-clés apparaissent sur lesquels il est possible de cliquer afin d’avoir une définition plus complète. Une bannière de cinq vidéos se trouve en haut de l’écran : une par reporter. Lorsque l’on clique sur l’une ou l’autre des vidéos, elle se lance directement. Une fois finie, des mots apparaissent en vert, il s’agit des termes abordés dans la vidéo. Une fois l’ensemble des vidéos visionnées, des sons écoutés, des définitions cliquées, il n’y a rien qui dit que c’est la fin du webdocumentaire avec un générique.

Exemples d’interactivité

Il n’y a pas vraiment d’interactivité avec l’internaute. Le seul vrai choix qu’il a à faire, c’est au début entre « normal » et « plein écran ». Ensuite il a juste à choisir ce qu’il veut visionner ou écouter.

Temoins_du_dedans

Mise en forme

La mise en forme est vraiment minimaliste. Il est possible à tout moment de changer de reporter, de cliquer sur la carte interactive.

Les +

Il permet à des jeunes reporters congolais d’informer sur la situation de leur pays et la manière dont les habitants vivent.

L’accent est mis dès le début sur l’aspect authentique des vidéos.

Les –

Le scénario n’est pas vraiment finalisé. L’internaute peut avoir l’impression que les éléments sont mis bouts à bouts. Mais l’essentiel des informations est là malgré tout. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un webdocumentaire amateur.

Il y a des bonnes idées mais rien de vraiment abouti, c’est dommage.