Explee, l’animation au service de la pédagogie


Explee ne vous est pas inconnu, c’est sûr.  Vous avez sans doute déjà vu passer des vidéos d’animation avec cette fameuse main qui réalise des dessins, le tout sur fond sonore musical et commentaire. De plus en plus utilisé par les médias ou les grands groupes, Explee apporte un nouvel aspect pédagogique aux contenus que l’on souhaite diffuser. Zoom sur cet outil né du web.

Start-up créée par Thomas Olivier et Morgan Giraud, deux élèves ingénieurs Télécom, Explee part d’un principe simple : dynamiser des contenus pédagogiques. Atténuer la frontière entre ludique et apprentissage ou assimilation d’information. C’est de ce mariage qu’est né Explee.

Explee-cation

Explee, ça part donc d’une ambition qui a toujours été le Saint Graal de l’apprentissage : mêler divertissement et information. De l’époque des jeux interactifs, Adibou et compagnie, à aujourd’hui, le but est avant tout d’intéresser le public. Or, c’est bien ce que cet outil du web tente de faire. Reportages, articles de 5 feuillets, cours magistraux interminables… Explee permet d’expliquer rapidement ce que d’autres supports ne permettent pas. D’où un intérêt grandissant venant des MOOCs (Massive Open On Line Courses), des médias et des grands groupes tels que Google, EDF, etc. ce dont se targue Explee.

Explee 2

Mot d’ordre : imagination

Quand vous arrivez sur la page d’accueil en skrolling d’Explee, on vous donne immédiatement la possibilité de créer une première vidéo ou de visionner la démo. Lorsque vous vous êtes décidé à cliquer sur « créez votre première vidéo », vous avez plusieurs possibilités de connexion. Vous pouvez également choisir votre profil : marketeur, enseignant, financier,… Il est également spécifié que vous démarrez une période d’essai qui se limite à 14 jours. L’outil, vous l’aurez compris, a un prix.

S’il s’agit de votre premier accès à Explee, on vous dirige directement vers une vidéo tutoriel d’une durée d’une minute « pour bien commencer ». Une minute c’est en effet largement suffisant pour comprendre la quasi-totalité du concept, son support et ses outils.

Une fois que vous passez la vidéo et que vous vous lancez dans l’aventure Explee, vous arrivez sur une sorte de tableau de bord. Il suffit de cliquer sur « Nouvelle vidéo », « Tableau blanc », ou encre « Créez une vidéo vierge ».

Explee 4

Explee fait bien les choses puisqu’il propose même un tutoriel interactif de 30 secondes pour vous expliquer les bases. Presque superflu puisque l’outil est plutôt instinctif et rapide à comprendre et ce, dès la première utilisation. Vous arrivez donc sur une plateforme divisée en trois parties : la scène, la timeline et la barre des médias.

Explee 5

La banque de données d’Explee est assez impressionnante en soi. Il y a un large panel de choix en terme d’images et de sons. Mais vous avez également la possibilité d’importer vos propres médias. En ce qui concerne le sens de lecture de vos médias et textes, rien n’est irrémédiable. La timeline vous permet de changer l’ordre des éléments comme vous le désirez. De plus, vous pouvez choisir les effets avec lesquels vont apparaître et disparaître vos éléments : le dessin (la fameuse main), le fondu, l’épinglé, l’éclat et le slide. Il ne reste plus qu’à faire preuve de créativité.


Vidéo Explee réalisée par Marie Lorentz et Laurence Morandini dans le cadre du webdocumentaire « Le casse-tête ALCA ».

LES PLUS

  • Concept ludique et pédagogique
  • Ergonomique
  • Instinctif, prise en main facile
  • Banque de médias riche (images et sons)
  • Possibilité d’importer ses propres médias
  • Exportation allant de la qualité mobile à la haute qualité (1080p)

LES MOINS

  • Payant
  • Des effets sympathiques mais il n’y en a pas assez à mon goût

Explee est un outil agréable et facile à maîtriser. Il permet de réaliser des vidéos intéressantes, sympathiques et efficaces. Le gros point négatif réside bien évidemment dans son utilisation payante une fois la période d’essai terminée. Pour cela, d’autres outils, concurrents directs d’Explee sont disponibles sur la toile également. On peut notamment citer Powtoon (lien vers l’article de Marie-Lorraine) qui est gratuit jusqu’à un certain degré de fonctionnalités.