Défense d’Afficher, ce que le street art nous montre du monde


Webdoc écrit par Sidonie Garnier, François Le Gall, Jeanne Thibord

Mis en forme par Greg Mignolini et Adrian Gandour
Produit par La Maison du Directeur, Caméra Talk, et France Télevisions
Défense d’afficher

Défense d'Afficher - Homepage

Défense d’Afficher a été Élu « Site of the Day » par The FWA (Favourite Website Awards), un site américain de référence, et a également reçu le lauréat du 4ème prix France 24 – RFI du webdocumentaire remis au festival Visa pour l’image de Perpignan. Une réalisation interactive qui a pour thème l’art urbain, et qui, à travers le point de vue de huit réalisateurs et le regard de huit street artistes, apporte une vision singulière sur ce que les graffitis racontent de la société.

Défense d'Afficher - Mosaique

En arrivant sur le site Défense d’Afficher, l’internaute est plongé à l’avant d’un train qui avance entre les bâtiments d’une ville qu’il ne connait pas. Par le biais d’un parcours aléatoire, le spectateur à la possibilité d’accéder à huit documentaires d’environ 7 minutes chacun. Ce film interactif a été tourné dans huit villes aussi différentes que Paris, New York, Sao Paulo, Bogota, Athènes, Nairobi, Turku et Singapour. Villes dans lesquelles on n’a pas tout à fait la même conception de la liberté d’expression, mais pour laquelle tous ces graffeurs de rue luttent. Un véritable travail journalistique qui décrypte ce qui préoccupe les street artistes d’aujourd’hui avec des sujets comme : la crise grecque, la place de l’homme dans la ville ou encore, le matraquage publicitaire. Cet itinéraire qui s’entre mêle avec les histoires de différents protagonistes est extrêmement instructif, car il permet de prendre le pouls des villes en question sous le regard subversif et critique des huit graffeurs suivis par les réalisateurs.

Défense d'Afficher - Appli AllCity 01Défense d'Afficher - Appli AllCity 02

Un film en accès libre et gratuit qui permet à l’internaute d’accéder à de nombreux contenus additionnels tout au long du visionnage : cartes interactives, liens vers les sites des protagonistes ou des articles. Pour compéter l’approche transmédia, la coproduction propose l’application iPhone All City (0,79€) invitant les plus curieux à prolonger l’expérience du street art pendant leurs voyages. L’application permet de photographier et de recenser les graffitis partout dans le monde afin de créer une énorme librairie dédiée. Localisation des points de street art, module de recherche d’oeuvres, possibilité de géolocaliser des oeuvres et localisation des galeries d’art sont d’autres atouts de l’outil mobile.

Navigation

Au niveau de la navigation, l’internaute a la possibilité de visionner les huit films en cliquant sur un onglet (qui apparaît en bougeant la souris) situé en haut à droite de l’écran. Tout au long des visionnages, et pour chacune des vidéos proposées, on y retrouve un lien bonus qui nous donne accès à des mini vidéos. Pour le film tourné à Singapour par exemple, une fenêtre apparaît en haut de l’écran à partir de la deuxième minute. Quand l’internaute clique dessus, il obtient une petite vidéo qui informe l’internaute de la loi sur le vandalisme votée en 1966, promulguée dans le but de stopper la prolifération de graffitis. Nous retrouvons ce même fonctionnement pour les huit autres réalisations.

Ce web-documentaire n’exige pas de respecter l’ordre de la frise et la succession réalisations. En effet, l’internaute peut regarder l’ensemble des contenus dans un ordre chronologique ou alors choisir le lieu qui l’intéresse et voir uniquement ce qui a été tourné dans celui-ci.

Les points positifs :

– La prise en main du webdoc est facile, simple et intuitif, d’autant plus qu’en visionnant chaque film, du début à la fin, l’internaute pourra compléter et accéder à une fresque bonus.

Les points négatifs :

– Petit manque d’interactivité. Participation limitée, ce qui peut être frustrant pour les habitués de web-documentaires plus vivants.
– Vidéo d’introduction un peu courte.