World brain: aux confins du « cerveau mondial »


World brain est un webdocumentaire créé par Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon. Il traite de plusieurs sujets pour comprendre le réseau planétaire qu’est Internet. Le site interactif se présente comme une connexion de neurones.

A l’origine, il y a un « film document » diffusé le 15 décembre 2015 sur Arte. Il se découpe en plusieurs chapitres, mélange de fiction et de documentaires. On traverse ces chapitres en s’informant sur les câbles internet sous-marins, les Data Center, les rats transhumanistes, la survie dans la forêt à l’ère de wikipédia et bien d’autres choses. Tous les sujets sont liés à l’Homme vivant à l’ère numérique.

La navigation

Le site interactif inclut ces différents chapitres du film-documentaire. Deux lectures y sont possibles : la première est linéaire, elle permet de voir le documentaire d’une seule traite. La seconde est personnalisable : chaque vidéo peut être regardée séparément – elles durent entre cinq et dix minutes – et enrichie par le contenu distillé autour de chaque thème.

Capture écran-interface du webdoc

Capture écran-interface du webdoc

World Brain s’organise autour de véritable documents et photos. Le contenu enrichi permet d’approfondir un sujet plus qu’un autre.

Les réalisateurs voulaient en faire un reflet du « cerveau de la planète ». La navigation y est d’ailleurs un peu compliquée.

Les + et les –

Ce webdocumentaire est complet autant au niveau des vidéos que du contenu ajouté.

La navigation y est cependant difficile. Difficile de s’y retrouver parmi les dizaines de fichiers présentés. Difficile également de voir les séparation de chaque catégorie. Il y a un effet brouillon qui perd l’internaute.

La voix est un peu monocorde en ce qui concerne les vidéos. Cependant celles-ci sont véritablement immersives  et cadrent parfaitement avec le sujet.

Extrait de la vidéo "Le terrier"

Extrait de la vidéo « Le terrier »

le cable la charrue et le requin

Extrait de a vidéo « Le câble, la charrue et le requin »

L’aspect documentaire, où l’on peut voir les expériences est très intéressant et donne envie de creuser certains des sujets abordés.

Le site est à explorer, malgré son interface inconfortable. Tout le projet expirera en 2021.