Didier Pourquery « C’est l’échange entre journalistes et chercheurs qui nous permet de travailler sur The Conversation »


Nancy abritait le mardi 21 septembre un anniversaire tout particulier : celui de The Conversation France, un site d’information où chercheurs et journalistes travaillent de pair. Qui de mieux que Didier Pourquery, le directeur de la publication, pour nous en dire plus ? Ça tombe bien, il était présent et nous a accordé quelques minutes.

 

The Conversation naît d’abord à Melbourne en 2011, en Australie, avec pour objectif celui de lier « l’expertise universitaire et l’exigence journalistique ». C’est une organisation à but non lucratif et un site collaboratif : les contenus réalisés peuvent être librement repris par d’autre journaux. Le pure player porte en son sein des valeurs d’indépendance, d’intégrité, de qualité et de liberté pour les rédacteurs et les lecteurs.

Les objectifs sont simples : Enrichir le paysage de l’information, éclairer le débat public, se démarquer des médias traditionnels et diffuser les savoirs au plus grand nombre.

Pour son premier anniversaire, The Conversation France a investi les locaux de la direction de l’Université de Lorraine pour une journée d’échanges et de conférences à propos  des pratiques de l’écriture et de la réécriture à l’interface des sciences et du journalisme.

The Conversation est également présent à Boston, Londres et Johannesburg. Mais l’aventure n’arrête pas là sa conquête du savoir ! Dans quelques jours le site The Conversation Global sera lancé avec notamment une présence en Inde et en Indonésie. L’Espagne devrait également bientôt se joindre à la discussion.

The Conversation c’est aussi :

14191538_10208592932034609_912953920_o