L’alliance Arppej inaugurée par une journée de débats sur les outils du journalisme


C’est l’heure du grand départ pour Arppej (Alliance internationale de recherche sur les pratiques et la pédagogie en journalisme) qui regroupe les formations et centres de recherche en journalisme des universités de Lorraine, de Louvain et de Neuchâtel. Le réseau, lancé vendredi 20 octobre 2017 à Metz, a pour but de s’interroger sur les dimensions économiques, socio-politiques et éditoriales du journalisme d’aujourd’hui. Retrouvez dans cet article les différents liens pour revivre cette journée.

Pour cette ouverture, Angeliki Monnier (coresponsable Master Journalisme et Médias Numériques, chercheuse au Crem) présente tout d’abord Arppej, un projet qui vise à « parler de pratiques professionnelles, de liens avec la recherche et d’innovation » et d’une première journée axée «sur les outils, tant dans le cadre professionnel que dans l’enseignement »L’alliance n’a pas uniquement des ambitions de recherche mais aussi de formation, l’événement étant couvert par les étudiant.e.s du Master Journalisme et Médias Numériques et rassemblant plusieurs universités.

Arppej 2017

Angeliki Monnier lors de la présentation d’Arppej.

Arppej : une alliance tournée vers l’avenir

La parole tourne et les ambitions d’Arppej se dévoilent. Gérard Derèze, directeur de l’École de Journalisme de Louvain, ne manque pas de mentionner une alliance forte d’une « perspective d’avenir »  qui aura « des retombées concrètes » . En effet, l’alliance et les étudiants ont un rôle à jouer « par rapport à ce que sera ou pourra être le journalisme de demain» . « Nous sommes des acteurs qui ont les pieds bien ancrés dans la réalité qui façonne le journalisme, et notre travail à nous c’est d’amener une force réflexive et une force d’analyse »  ajoute-t-il.

Pour terminer, Annik Dubied, directrice de l’Académie du journalisme et des médias de l’Université de Neuchâtel, présente arppej.net, « un site qui permet de flécher les diverses activités qui sont les nôtres » . Un point souligné lors de son intervention, « les échanges pédagogiques»  que propose le projet et l’importance de cette journée d’ouverture qui permettra, sur le long terme, de donner « envie aux étudiants d’aller voir partout ce qui se passe et comment sur le même principe on procède autrement chez nos partenaires » . Le projet est donc au service des étudiants, qui sont invités à soutenir cette alliance pour assurer sa pérennité.

Les outils numériques : contrainte, appropriation, innovation

La journée de lancement d’Arppej avait pour toile de fond les outils numériques pour le journalisme. Éric Scherer, directeur de l’innovation et de la prospective à France Télévisions, a notamment abordé l’influence des outils numériques sur la profession. Le débat suivant, à propos de l’open-source, a brossé un large portait des possibilités offertes par les ressources libres d’accès en journalisme. Des détournements de réseaux sociaux et autres retours d’expériences sont venus agrémenter une journée riche, dont l’intégralité est à retrouver ci-dessous.

Les entretiens d’Arppej : à voir ou à revoir !

Les influences des outils numériques sur le journalisme (vidéo | synthèse | slides)

Conférence inaugurale d’Éric Scherer, directeur de l’innovation et de la prospective à France Télévisions.

Discutants : Benoît Grevisseprofesseur à l’Ecole de journalisme de Louvain et Annik Dubied, directrice de l’Académie du journalisme et des médias.

Libre, open-source, communs : des utopies concrètes pour le journalisme ? (vidéo | synthèse | slides)

Débat initié par Loïc Ballarini, maître de conférences et chercheur au CREM, Nathalie Pignard-Cheynel, professeure assistante à l’Académie du journalisme et des médias et Olivier Standaert, assistant à l’Académie du journalisme et des médias.

Discutants : Jean Marie Lagnel, président, cofondateur et directeur de création du Studio V2 et André Thiel, directeur « process & development » à Sudpresse en Belgique.

Restitution : Le Grand Détournement (vidéo / synthèse / slides)

Restitution de l’atelier de détournement animé par Gurvan Kristanadjaja, journaliste à Libération, préparé en amont par les étudiants des masters de journalisme de Metz, Neuchâtel et Louvain.

Table Ronde : Retours d’expériences professionnelles et pédagogiques (vidéo / synthèse / slides)

Débat animé par Jean-François Diana, maître de conférence et chercheur au CREM. Il s’est articulé autour de deux thématiques :

1) Dispositifs d’interface entre la recherche et le journalisme

The Conversation, un média innovant né de la collaboration entre chercheurs et journalistes. Avec Julien Falgas, chercheur associé au CREM, coordinateur du partenariat entre l’Université de Lorraine et The Conversation France.

European Journalism Observatory, lancement de la plateforme francophone. Avec Annik Dubied, directrice de l’Académie du journalisme et des médias.

2) Expériences pédagogiques

Techniques de recherche. Avec Benoît Grevisse, professeur à l’Ecole de journalisme de Louvain et Pauline Zecchinon, assistante à l’Ecole de journalisme de Louvain.

Semaines d’exercice transmédia. Avec Lara Van Dievoet, assistante à l’Ecole de journalisme de Louvain et Fanny Declerq, assistante à l’Ecole de journalisme de Louvain.

Expérimentation sur l’algorithme Facebook. Avec Nathalie Pignard-Cheynel, professeure assistante à l’Académie du journalisme et des médias, Jessica Richard, assistante à l’Académie du journalisme et des médias et Amandine Rosset, étudiante à l’Académie du journalisme et des médias.

Projection-débat : « La Démocratie n’est pas un rendez-vous » (synthèse)

L’équipe de Datagueule présente son documentaire en cours de réalisation et sa démarche originale et collaborative de financement, d’écriture et de tournage.