Entretiens du webjournalisme 2018 : programme et inscriptions


Précarité, instabilité

Les nouveaux tournants des carrières journalistiques

La 8e édition des Entretiens du webjournalisme aura lieu vendredi 19 octobre 2018 à Metz (Campus du Saulcy, Amphithéâtre Demange, de 9h à 17h).

L’entrée est libre, mais l’inscription est requise à cette adresse.

Retrouvez les Entretiens du webjournalisme sur obsweb.net / @obsweb / #obsweb / YouTube / Facebook

Les Entretiens du webjournalisme, créés en 2010 par Obsweb, l’Observatoire du webjournalisme, font dialoguer chercheurs et professionnels des médias d’information autour des mutations contemporaines du journalisme. L’intégralité des débats fait l’objet d’une couverture live et multimédia par les étudiant.e.s du Master Journalisme et médias numériques et bénéficie du regard de la dessinatrice de presse Catherine Créhange.

Ces rencontres sont organisées par Loïc Ballarini et Angeliki Monnier, chercheurs au Centre de recherches sur les médiations (Crem), membres d’Obsweb et coresponsables du Master Journalisme et médias numériques.

Avec le soutien scientifique, financier et logistique du Crem.
Avec le soutien scientifique du réseau Arppej et du GIS Journalisme.
Graphisme : Séverine Garcia, Terifik.

Présentation

Perte de confiance des lecteurs, difficultés économiques grandissantes, révolution numérique entraînant une recomposition des professions : depuis une vingtaine d’années, les médias d’information vivent au quotidien une crise globale et multiforme. Pourtant, les formations au journalisme ne désemplissent pas, de nouveaux médias continuent à naître et les productions journalistiques inventives, curieuses et profondes n’ont jamais été aussi nombreuses. En bref : si les médias sont en crise, le journalisme, en constante réinvention, vit parmi ses plus belles heures.

Mais les journalistes, eux, comment vivent-ils ? De plus en plus mal, nous disent enquêtes, rapports et témoignages. Les écoles ne garantissent plus un emploi direct, et les jeunes journalistes doivent passer par de longues séquences marquées par une précarité croissante avant d’espérer trouver une certaine stabilité. Qui risque d’être de courte durée, tant les carrières, réduites à quinze ans en moyenne, sont aujourd’hui entrecoupées de chômage ou d’incursions-évasions vers d’autres domaines. On n’est plus seulement journaliste professionnel, on est aussi, et parfois en même temps, auteur, auto-entrepreneur, intermittent du spectacle, éditeur, développeur… et pas toujours avec une carte de presse.

Explorant, depuis 2010, les mutations de la production de l’information, les Entretiens du webjournalisme mettent cette année l’accent sur les conditions de travail des journalistes. Chercheurs et professionnels débattront de la manière dont les pigistes sont considérés (et rémunérés) à travers les résultats de l’enquête #PayeTaPige lancée par la journaliste Nora Bouazzouni. Trois tables rondes seront ensuite consacrées à l’entrée dans la carrière, à la porosité des statuts et des frontières professionnelles, ainsi qu’au rôle des collectifs.

Programme

9h
Accueil

9h30
Ouverture
Loïc Ballarini et Jacques Walter, Crem, Université de Lorraine

10h. #PayeTaPige

  • Résultats de l’enquête et présentation du site internet, par Nora Bouazzouni, journaliste.

11h. Table ronde 1 : L’entrée dans la carrière

  • Benjamin Benoît, Clément Le Foll, Moran Kerinec, Romane Mugnier, Marc-Antoine Pelaez, journalistes, anciens étudiants du Master Journalisme et médias numériques
  • Valérie Devillard, Université Paris 2, Carism
  • Animation : Olivier Standaert, Université catholique de Louvain, EjL/ORM

12h30
Déjeuner (buffet offert à tou·te·s)

13h30. Table ronde 2 : La valse des statuts et des frontières

  • Daniel Andreyev, journaliste indépendant
  • Fred Marvaux, photojournaliste
  • Olivier Villepreux, journaliste, auteur, documentariste
  • Cégolène Frisque, Université de Nantes, Arènes
  • Animation : Lara Van Divoet, Université de Neuchâtel, Académie du journalisme et des médias

15h
Pause

15h30. Table ronde 3 : Ensemble, c’est mieux

  • Élise Descamps, journaliste indépendante, coordinatrice du pôle pigistes de la CFDT, membre du collectif de pigistes C’est l’Est
  • Jean-Christophe Boulanger, président du Spiil
  • Anne-Gaëlle Moulun, porte-parole de Profession : pigiste
  • Faïza Naït-Bouda, Université de Nice, /Transitions
  • Amimation : Jean-Marie Charon, sociologue